Sélectionner une page

LES EMOTIONS : FOCUS SUR LA COLERE 

Définir la colère

La colère fait partie des émotions fondamentales de base. Il s’agit d’une forte énergie qui nous indique que les choses ne se passent pas comme on le veut ou quand on subit un événement. Une vague d’énergie nous envahit et on a généralement envie de pleurer, de crier, d’ hurler ou de taper. Elle est généralement l’expression d’une insatisfaction, d’une frustration ou d’une injustice. Il est important de différencier la colère de l’agressivité : l’agressivité est uniquement une façon de réagir pour faire face à la colère. Et c’est alors la peur qui parle.

Quel est le rôle de la colère ?

Elle est perçue comme une émotion désagréable. Mais elle a sa place comme toutes les autres émotions dans notre vie. Elle existe pour nous aider dans la survie de notre corps ou de notre identité psychique. La colère peut être à la fois malsaine, en cas de violence ou salutaire car elle permet d’évacuer les tensions au lieu de les contenir. Elle permet d’avoir l’énergie de l’affirmation de soi, de maintenir nos frontières psychologiques, corporelles ou sociales et d’informer l’entourage de notre insatisfaction.  

illustration article blog émotion colère

Chaque émotion est utile et nous envoie un message….et la colère n’y échappe pas.  Cette forte émotion se déclenche systématiquement dès que l’un de nos besoins fondamentaux n’est pas satisfait. C’est une émotion qui correspond au présent. La colère fait donc tout pour assouvir notre besoin de base qui est celui d’exister, en nous exprimant.

Elle nous accompagne aussi dans la gestion d’autres émotions. A travers la colère, on peut réaliser à quel point nos émotions sont liées entre elles. Pour le démontrer, il suffit de répondre à la question « Quel besoin a été frustré en moi et qui me met dans cet état ? ». D’autres émotions apparaissent immédiatement…..  

Différents ressentis associés à la colère

Je vous propose une liste non exhaustive de ressentis associés à la colère pour vous aider à décrypter vos ressentis et mettre des noms précis dessus :

A bout, à cran, acerbe, agacé, agité, amer, avoir les nerfs à fleur de peau, avoir les nerfs en boule ou en pelote, avoir un coup de sang, avoir quelque chose sur le cœur, blessé, choqué, coléreux, contrarié, courir sur le haricot, crispé, dans tous ses états, dédaigneux, défiant, dérangé, échauffé, emporté, en avoir assez, en avoir marre, en avoir par-dessus la tête, en avoir plein le dos, en avoir ras le bol, en colère, en pétard, en rogne, écœuré, énervé, entêté, être à bout de nerf, exalté, exaspéré, excédé, fâché, frustré, haineux, hargneux, horripilé, indigné, irrité, mécontent, nerveux, offusqué, outré, plein d’animosité, plein de rancœur, plein de ressentiment,  porter sur les nerfs, révolté, scandalisé, se mettre en boule, sur les nerfs, surexcité, survolté, susceptible, taper sur les nerfs, tendu, tourmenté, ulcéré, vexé…

Manifestations de la colère

Comme pour toutes les autres émotions, la colère entraine des réactions et des changements au niveau physique et physiologique qui lui sont propres.

Au niveau du visage, les sourcils sont froncés, le regard est fixe et la mâchoire est serrée.

Pour ce qui est de la partie corporelle, le cerveau décode les stimuli et demande aux glandes surrénales de sécréter 3 hormones spécifiques liées au stress : l’adrénaline, le cortisol, et la noradrénaline.

L’activation de ces hormones génère une augmentation du rythme cardiaque, de la pression sanguine, de la tension artérielle et du niveau de glucose et d’acide gras dans le sang.

Pendant la colère, notre système digestif est altéré. On comprend mieux d’où viennent alors les expressions du genre « Ca me gave », « Je n’arrive pas à le digérer ». La colère provoque également une certaine sècheresse au niveau buccal qui peut favoriser les brûlures d’estomac.

Je vous rassure, il n’existe généralement pas de personne sans colère. Celle-ci peut juste se cacher derrière toute sorte de réactions telle que la fuite, le lancer de pics, le silence, l’éloignement… L’intérêt est de réussir à l’identifier pour apprendre ensuite à l’exprimer avant qu’elle nuise à notre santé. Et je parle par expérience !

Si vous sentez que c’est le bon moment pour effectuer un travail sur la gestion de vos émotions, sachez qu’une méthodologie est nécessaire ainsi qu’un travail de fond afin d’obtenir des résultats efficaces sur la durée. C’est pourquoi, je vous propose un accompagnement personnalisé, en fonction de vos besoins. Je vous invite à réserver votre appel découverte sur mon site www.sandrine-bonnet.fr , pour un premier échange gratuit et sans engagement de 30 minutes.

Prenez soin de vous et de votre famille.