Sélectionner une page

RENTREE SCOLAIRE : LES NOUVEAUTES 2022 

12 millions d’élèves ont repris le chemin de l’école ce jeudi 1er septembre. Aux vues du nombre de nouveautés qui attendent nos enfants, un petit tour d’horizon s’impose.

Les contractuels

Pour faire face à la crise majeure de recrutement des professeurs, l’Education Nationale a choisi de recourir à 3 000 contractuels sur 870 000 enseignants. Les contractuels sont des personnes non titulaires qui ne disposent pas du concours ou du niveau d’études exigé. Ils ont été recrutés à Bac+3, à titre provisoire, pour remplacer des enseignements absents ou manquants.

De plus, le Ministre de l’Education Nationale a annoncé le 26 août dernier, une mesure de titularisation de ces enseignants contractuels, au printemps 2023, par le biais d’un concours exceptionnel. Les modalités en seront définies à l’automne.

Nous sommes en droit, en tant que parent, de nous inquiéter de l’efficacité de ces contractuels formés en seulement 4 jours cet été. Réussiront-ils à bien transmettre les savoirs tout en étant bon pédagogues ?

Pour nos enfants, en tout cas, l’important sera d’apprendre et de développer de nouvelles compétences, d’avoir un cadre clair et de tisser de bonnes relations avec les enseignants, qu’ils soient agrégés ou non.

Le protocole sanitaire

3e rentrée sous Covid-19, et 3e protocole différent ! La bonne nouvelle, actée depuis le 23 août dernier, est qu’il est réduit au niveau le plus bas pour la 1ere fois.  Cela signifie que tous les élèves ont cours en présentiel.

Pour le moment, les mesures sanitaires suivent les recommandations du Ministre de la Santé, et ne sont pas spécifiques aux établissements scolaires. N’oublions pas, néanmoins, que le protocole peut être renforcé en fonction des départements, au cours de l’année, si un nouveau variant dangereux venait à voir le jour.

Le dédoublement des classes de maternelle

La réforme qui a été lancée en 2017 vise à réduire les effectifs à 12 enfants par classe dans les écoles maternelles des zones les plus défavorisées. A ce jour, il reste encore 25% des classes de grandes sections à dédoubler. Ce dispositif va donc se poursuivre jusqu’en 2024.

En revanche, dans les zones situées en dehors du périmètre prioritaire, le Ministre de l’Education nous précise que dans la majorité des cas, les classes de grande section, de CP et de CE1 sont plafonnées à 24 élèves.

30 APQ obligatoires en primaire

Après un an d’expérimentation auprès d’écoles volontaires, la généralisation des 30 minutes d’activités physiques quotidiennes (30 APQ), en primaire, est validée pour la rentrée 2022.  

Ce dispositif répond à des enjeux de santé publique. Il a pour but de lutter contre la sédentarité et l’obésité des enfants. D’après l’enquête OBEpi-Roche, en 2020, 24% des enfants de 2-7 ans et 21% des 8-17 ans étaient en situation de surpoids ou d’obésité en France.

Ces 30 APQ auront donc lieu sur le temps scolaire ou périscolaire, selon le choix des équipes pédagogiques. La mise en application sera coordonnée pour garantir la cohérence avec le temps scolaire. Les modalités retenues nous seront présentées par le Directeur en conseil d’école.

En tout état de cause, cette pratique sportive sera complémentaire aux 3 heures d’EPS hebdomadaires et se déroulera les jours où nos enfants n’auront pas EPS. Le port d’une tenue de sport ne sera néanmoins pas nécessaire. Les activités seront variées et adaptées au contexte de chaque établissement, en présence de l’enseignant ou d’un animateur. Ce laps de temps de 30 minutes pourra être scindé en 3 fois 10 minutes et pourra pourquoi pas être organisé lors de la récréation pour amener nos enfants à se dépenser davantage grâce à des pratiques ludiques.

L’apprentissage de l’anglais

Le niveau d’anglais des collégiens est insatisfaisant. En effet, à ce jour  un collégien de 3e sur deux n’atteint pas le niveau acquis. L’anglais va donc faire l’objet de « repères annuels de progression », du CP à la 3e, comme c’est le cas en Mathématiques et en Français.

illustration article blog nouveautés rentrée scolaire 2022 conseils Sandrine Bonnet

L’acquisition des savoirs fondamentaux

Le Ministre de l’Education souhaite comme son prédécesseur, renforcer l’acquisition des savoirs fondamentaux (lire, écrire et compter) et ancrer une culture de l’évaluation.

En effet, depuis 2018, les élèves de CP, CE1, 6e et 2nde passent des tests en Mathématiques et en Français pour évaluer leurs compétences scolaires. A partir de mi-septembre 2022, 15 000 élèves de CM1 et 25 000 élèves de 4e  passeront à titre expérimental une évaluation dans ces mêmes matières. Ce dispositif devrait être généralisé l’année prochaine, l’objectif étant de mieux suivre les progrès des élèves au fur et à mesure de leur scolarité.

Réforme du collège

Le nombre d’élèves en difficulté a grimpé de 10 points en 10 ans et un collégien de 3e sur quatre ne maitrise pas les fondamentaux. Un « travail en profondeur » sera fait sur l’année de 6e pour faire de cette année charnière une « liaison efficace avec le primaire », comme l’a déclaré récemment le Président.

Renforcement des Mathématiques en 1ere générale

Le gouvernement a choisi de faire marche arrière. Les Mathématiques qui avaient été supprimées par la réforme du Bac menée par Monsieur Blanquer, reviennent dans le tronc commun des enseignements de 1ere générale. Selon un communiqué, le Ministère de l’Education a précisé que le caractère facultatif ne serait que transitoire. Cette option permet de nouveau aux lycéens qui n’ont pas choisi la spécialité Mathématiques de renforcer leur maitrise dans cette matière. Cet enseignement est porté à 3h30 par semaine. Le Ministre souhaite également élargir une réflexion portant depuis le collège. A suivre…

Le pass culture

Ce dispositif est né en 2019 dans 14 départements et généralisé au niveau national en mai 2021 pour faciliter et diversifier les pratiques culturelles des jeunes. Il était réservé initialement aux jeunes de 18 ans, avant d’être étendu en février 2022 aux plus de 15 ans. Et, lors de la réunion du 25 août dernier, Le Président a annoncé que le Pass culture est désormais accessible à tous les élèves, du collège au lycée.

Le Pass culture se présente sous forme d’application gratuite et géo localisée à télécharger sur mobile ou ordinateur. Notre enfant a juste besoin de se munir de ses identifiants Educonnect pour créer son compte. En cas de perte, il peut les demander auprès de son établissement scolaire.

Concrètement, ce dispositif donne accès annuellement à un crédit de 20 euros pour les jeunes jusqu’à 15 ans et de 30 euros pour les 16 et 17 ans. Les crédits sont reportables d’une année sur l’autre et doivent être épuisés au 18e anniversaire du bénéficiaire. Les jeunes encore scolarisés à 18 ans disposent d’un crédit de 300 euros valable 24 mois.

Ce Pass culture peut être utilisé de différentes manières : livres, jeux vidéos, escape game, expositions, concerts, musées, plateforme de streaming musical, abonnement à la presse, matériel numérique…

En plus de ce crédit, une part collective est allouée aux établissements scolaires. Un professeur peut alors financer des activités d’éducation artistique et/ou  culturelle pour sa classe.

Bonne rentrée à tous 😉